Sommaire

Partager l'article
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest

Cloque du pêcher : lutter naturellement contre son apparition avec la bouillie bordelaise

La cloque du pêcher est une maladie cryptogramique

Maladie cryptogamique des plantes, la cloque du pêcher est provoquée par le Taphrina deformans, champignon appréciant particulièrement les milieux à forte humidité. Cette maladie champignon taphrina provoque des dommages importants sur les arbres fruitiers pouvant aller jusqu’à la chute des feuilles. Assez répandue, elle se caractérise par l’apparition de cloque, boursouflures brunâtres sur les feuilles infectées.

Ainsi, pour préserver son verger de cette maladie, différentes solutions se présentent au jardinier. Au nombre de celles-ci, il y a la bouillie bordelaise.

☠️Présentation de la cloque du pêcher

Les jardins, potagers et vergers sont régulièrement attaqués par des ravageurs et champignons causant de graves dommages à vos cultures. Ainsi, le mildiou, l’oïdium, la moniliose sont des maladies qui menacent vos plantes.

À l’instar des autres maladies des plantes, la cloque du pêcher attaque principalement les feuilles, mais peut s’étendre aux jeunes pousses et aux fruits des arbres fruitiers comme le nectarinier et le pêcher.

Les feuilles atteintes prennent une teinte brune qui vire plus tard au rouge. Lorsque l’infection est à un état avancé, il apparaît sur le dessus des feuilles des cloques. Ces boursouflures prennent généralement la forme de coquilles d’œufs.

La maladie champignon taphrina entraîne généralement le dépérissement des rameaux, la perte répétée des feuilles ; ce qui rend la récolte des fruits problématique. Si la maladie champignon taphrina perdure l’année suivante, elle provoque une grande fragilité de l’arbre.

Ainsi, à la longue, au-delà des feuilles tombées, l’apparition cloque pêcher peut conduire à la mort de l’arbre fruitier.

Comment reconnaître la cloque du pêcher ?

Il faut préciser que le développement cloque du pêcher ne concerne pas uniquement cet arbre, mais est connu des jardiniers qui produisent différentes variétés de plantes.

Ainsi, le brugnonier, le nectarinier, l’amandier ou même l’abricotier peuvent être attaqués par le champignon taphrina deformans. Une fois le développement cloque du pêcher avancé, il est très difficile d’apporter un traitement efficace à cette maladie des plantes.

Les symptômes cloque du pêcher sont reconnaissables dès le printemps avec, dès l’apparition des feuilles, une déformation de ces dernières. Ensuite, les feuilles se couvrent de boursouflures pour se déformer et se recroqueviller. Elles s’enroulent sur elles-mêmes, de sorte à prendre l’aspect de cloques.

Le feuillage, à l’apparition des cloques, passe du vert clair au rougeâtre, puis vous assisterez à une chute de feuilles prématurée. Lorsque la contamination est sévère, le dessèchement atteint même les rameaux et jeunes pousses, même si, dans la plupart des cas, le développement de la cloque du pêcher se limite aux feuilles.

Naturellement, lorsque les nouvelles pousses sont touchées, la récolte des fruits est très réduite.

Quand apparaît la cloque du pêcher

Le champignon taphrina deformans, responsable de la cloque du pêcher, passe l’hiver sous forme de spores et reste dans les bourgeons et les creux formés par les rameaux. Dès la hausse des températures, à partir de 10 °C, il se développe en augmentant le nombre de spores.

À l’instar de la grande majorité des champignons, le champignon responsable de cette maladie cryptogamique apparaît en période de chaleur, lorsque l’air ambiant est encore humide.

Besoin d’un pulvérisateur à dos ?

Retrouvez dès maintenant notre guide pour choisir votre pulvérisateur à dos au meilleur prix.

Ainsi, c’est à la période allant de la fin de l’hiver au début du printemps que la maladie cryptogamique a le plus de chance de se développer. Il faudra donc agir principalement dès l’automne, au moment de la chute des feuilles, pour prévenir efficacement contre l’apparition de la cloque du pêcher.

Il est très important d’apporter un traitement préventif contre ce champignon, car dès l’apparition des cloques, il est souvent trop tard.

Quels végétaux sont susceptibles d’attraper la cloque du pêcher ?

Comme mentionné plus haut, la cloque du pêcher ne touche pas uniquement l’arbre fruitier dont il porte le nom. C’est une maladie cryptogamique s’attaquant à une grande variété d’arbres fruitiers.

L’apparition cloque du pêcher est, en effet, fréquente chez beaucoup de plantes à noyau, comme bien entendu le pêcher, mais aussi le prunier ou l’abricotier. Également, d’autres arbres fruitiers exotiques tels que les manguiers peuvent présenter les symptômes cloque du pêcher quand les conditions de développement du champignon cloque pêcher sont réunies.  

Qu’est-ce qui provoque la cloque du pêcher ?

Cloque du pêcher sur feuille

L’apparition des premiers symptômes de la cloque du pêcher est favorisée par une fin d’hiver humide et douce. Ainsi, dès le début du printemps, les conditions climatiques optimales au développement du champignon, en raison de l’absence de gel, sont parfaitement conservées.

Par la suite, un printemps pluvieux et frais contribue grandement à la prolifération du mycélium des champignons et de leurs spores. De même, ces derniers peuvent être transportés par le vent lors des forts épisodes d’orages, ce qui participe grandement à la contamination de plantes saines.

En effet, la montée du thermomètre et les feuilles tombées rendent les spores inactives. Ainsi, en milieu de saison, ces feuilles tombées peuvent être poussées par le vent des plantes affectées vers des arbres sains, contaminant ainsi les nouvelles pousses et les fruits.

Pourquoi la bouillie bordelaise prévient efficacement contre l’apparition de la cloque du pêcher ?

La bouillie bordelaise est une substance bleutée lié au sulfate de cuivre

Le traitement cloque pêcher est purement un traitement préventif, une fois l’apparition des premiers symptômes, il est, en effet, difficile d’en venir à bout. En conséquence, il est grandement conseillé de prévenir les premières apparitions cloque avec un fongicide efficace.

L’application de fongicide est le meilleur moyen de stopper le développement des spores du champignon, donc de lutter contre la cloque du pêcher.

Utilisée dans l’agriculture biologique, la bouillie bordelaise est un produit à base de sulfate de cuivre et de chaux inactive particulièrement efficace pour lutter contre la dissémination des spores. Bien connue des jardiniers, la bouillie bordelaise permet ainsi de protéger efficacement potager, jardin, et même verger contre les différentes maladies cryptogamiques des plantes.

À côté de la bouillie bordelaise, des fongicides relativement efficaces peuvent être utilisés pour faire face aux invasions et attaques de champignons, parasites et ravageurs dans vos plantations.

Ainsi, le purin d’ortie peut être utilisé pour lutter contre la cloque du pêcher. En outre, une décoction de prêle ou le savon noir sont des alternatives efficaces à la bouillie bordelaise.

Les meilleurs produits pour prévenir l’apparition de la cloque du pêcher

⚙️Comment et quand traiter la cloque du pêcher avec la bouillie bordelaise ?

Traiter la cloque du pêcher à l'aide d'un pulvérisateur

Le traitement cloque du pêcher avec bouillie bordelaise est accepté en agriculture bio, mais il est important de considérer le fait qu’il s’agit d’une protection purement préventive. De même, en raison du cuivre qu’elle renferme, ce fongicide peut s’avérer toxique pour les sols à forte dose. Il faudra alors respecter le dosage écrit sur la notice ou le guide d’utilisation du produit et éviter une utilisation excessive de bouillie bordelaise dans vos plantations.

L’application de bouillie bordelaise dans le traitement de la cloque du pêcher se fait principalement par pulvérisation. Ces pulvérisations doivent commencer dès l’automne, avec la chute des feuilles, afin d’empêcher les spores du champignon d’entrer en hibernation durant l’hiver. Faites une première application de bouillie bordelaise au sol, sur les feuilles tombées. Ce traitement est essentiel pour éviter la survie des spores le printemps venu.

Ensuite, l’application de bouillie bordelaise se fera par intervalle de deux semaines au plus, en fonction des pluies. Cette application commencera au moment du gonflement des bourgeons, en plein hiver.

Le printemps venu, les pulvérisations doivent être reprises dès que les nouvelles pousses apparaissent. Toutefois, il faut impérativement arrêter les applications de bouillie bordelaise au moment de l’apparition des premiers pétales. En effet, une forte concentration en cuivre durant la floraison pourrait avoir des effets néfastes sur le fruit.

Tous les secrets de la bouillie bordelaise

Nous avons créer pour vous le guide ultime de la bouillie bordelaise : utilisation, dosage, equipement, danger, type de plantation, efficacité.

Dans une agriculture bio, il faut recourir à d’autres moyens de prévention au moment de la floraison. Dans les autres cas, un traitement chimique, particulièrement sur les variétés les plus sensibles, peut être appliqué ultérieurement. Mais dans ces cas-là, il ne s’agit plus d’un cadre bio.

En cas de surutilisation de bouillie bordelaise, il faut, dès les récoltes, rincer abondamment les fruits avec de l’eau claire.

Autres solutions naturelles pour prévenir l’apparition de la cloque du pêcher

Le développement cloque pêcher étant tout aussi rapide que précoce, il faut prendre impérativement les mesures préventives adéquates dès que les conditions climatiques favorables à l’apparition des cloques sont réunies. Au cas où vous désireriez préserver vos sols, sachez qu’il existe des alternatives naturelles à la bouillie bordelaise qui vous permettront de protéger efficacement vos vergers de la cloque du pêcher.

Astuce N°1 : préférez des plants résistants

La première astuce consiste en la plantation de plants résistants à cette maladie cryptogamique. Aussi, les cultures en serre permettent de diminuer les risques de contamination. Cela est particulièrement dû aux bâches et protections des serres qui limitent le transport des spores par le vent.

Astuce N°2 : misez sur le purin

Ensuite, vous pourrez entretenir la vigueur de l’arbre grâce au purin et le rendre plus résistant aux attaques. Ainsi, il faut rappeler que la carence en zinc et en bore peut rendre votre arbre fruitier beaucoup plus vulnérable à cette maladie.

En conséquence, durant l’automne, un apport de compost, du purin d’ortie et des engrais foliaires permettent à votre plante d’emmagasiner les réserves nécessaires pour renforcer ses défenses le printemps venu. Éventuellement, dans ce cas, l’arbre peut même refaire des feuilles après avoir subi une attaque de cloque.

Astuce N°3 : plantez de l’ail

Enfin, planter de l’ail au pied des arbres permet une diffusion d’allicine, un antiseptique efficace, dans la sève de votre arbre fruitier. Dans ce même registre, la pulvérisation d’ail peut s’avérer être une autre solution naturelle permettant de prévenir l’apparition de la cloque du pêcher.

♻️Comment éradiquer naturellement la cloque du pêcher ?

Si la cloque du pêcher est particulièrement avancée dans vos cultures, il y a très peu de chances d’y remédier. Il vous faudra prendre des mesures drastiques et radicales afin de limiter la propagation de la maladie vers les plants sains.

Ainsi, la seule ressource qu’il vous restera est de couper et brûler les premières feuilles atteintes. Cela permet de ralentir la progression du champignon. Au cas où les rameaux seraient également attaqués, il faudra couper branches et rameaux en vue de stimuler les repousses.

Retour haut de page