Sommaire

Partager l'article
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest

Comment refaire une pelouse pleine de mauvaises herbes en 4 étapes ?

Comment réussir à avoir un gazon sans mauvaises herbes ? Notre méthode

Au fur et mesure qu’une pelouse vieillit, le gazon semé s’affaiblit et se dégarnit. Outre les conditions climatiques défavorables qui en sont en partie la cause, les mauvaises herbes peuvent aussi l’envahir et accentuer le phénomène.

Vous cherchez à vous débarrasser d’elles pour remettre votre pelouse à neuf ? Voici quelques méthodes et conseils pour y arriver.

☘️Savoir reconnaître les mauvaises herbes ou adventices

Un jardinier est en train de desherber son jardin

On parle de mauvaises herbes ou adventices pour désigner certaines plantes disgracieuses qui font leur apparition dans une pelouse. Par leur grande capacité de dispersion de même que leur persistance, elles asphyxient petit à petit la pelouse. Leur seul objectif étant la recherche de nutriments, d’eau, de lumière et de soleil. Le gazon perd, par ce processus, sa densité et son esthétique.

Dans une pelouse, on retrouve le plus souvent les adventices telles que le pissenlit, le liseron des champs, le millet, la mousse, le chiendent et les trèfles. Leur aspect bien différent du gazon facilite énormément leur identification. Le chiendent par exemple présente des rhizomes traçants pouvant transpercer et étouffer les racines des autres plantes.

Mauvaise herbe chiendent
Aperçu du chiendent

Le liseron, lui, s’enroule autour des plantes pour les étouffer et prendre leur nourriture grâce à ses fines racines.  

Le liseron est une plante herbacée blanche
Aperçu du liseron

⏰Découvrir la meilleure période pour refaire sa pelouse 

Deux périodes sont propices à la rénovation d’une pelouse. Il s’agit du printemps et de l’automne. En effet, ces deux saisons représentent le moment où la croissance du gazon est la plus vigoureuse. Il est donc essentiel d’en profiter pour passer à l’action. Toutefois, il faudrait éviter les périodes où la densité de la pluie est à son maximum. Le début jusqu’à la fin du printemps ne pose en conséquence aucun problème à la rénovation.

Par ailleurs, une opération de rénovation doit se faire suivant un certain programme. Les experts notifient 2 à 3 ans en fonction de la qualité de la terre, mais aussi du degré d’ensoleillement de votre jardin.    

🌱4 étapes pour avoir un gazon parfait

Etape 1 : désherber la pelouse

Pour désherber une pelouse, deux méthodes sont recommandées. La première consiste à retirer manuellement les mauvaises herbes et la deuxième nécessite de se servir d’un désherbant naturel.

Méthode N°1 : retirer manuellement les mauvaises herbes

Une femme desherbe manuellement avec un ciseau

Déraciner manuellement les mauvaises herbes est une démarche écologique bénéfique pour votre pelouse. Simple et pouvant être réalisé à tout moment, le désherbage manuel consiste à arracher les plantes, à la main. 

Pendant cette opération, prenez le soin de secouer la terre autour des racines pour qu’elle serve d’engrais à votre pelouse. Il est également recommandé de s’armer d’un couteau à désherber ou un desherbeur à main (idéal pour éviter de se baisser) pour mieux enlever les racines. Aussi, le port de gants est indispensable pour mener à bien cette opération. Lorsque vous choisissez cette méthode de désherbage, attention à ne pas répandre les graines des mauvaises herbes sur votre surface de travail. 

Méthode N°2 : se servir de désherbants naturels

En plus d’être efficaces, les désherbants naturels sont respectueux de l’environnement. Au nombre de ceux-ci, vous trouverez les cendres de bois, le vinaigre blanc et l’eau de cuisson du riz, des pâtes ou des pommes de terre.

Les cendres doivent provenir de bois naturels et sont généralement utilisées pour retirer les mousses. Une fois les avoir éparpillés sur les zones couvertes, il faudrait les laisser agir durant un certain temps. Le vinaigre blanc quant à lui doit être mélangé avec de l’eau.

Après que ce mélange ai agit sur les mauvaises herbes, il vous suffira de les retirer à la main. L’eau de cuisson des aliments ci-dessus énumérés est versée à l’état bouillant et salé sur les mauvaises herbes. En fait, cette eau renferme de l’amidon qui est idéal pour désherber. Comprenez bien que chacun de ses désherbants doit se focaliser uniquement sur les adventices au risque de tuer le gazon.   

Utiliser un pulvérisateur
Un homme utilise un pulvérisateur à main pour pulvériser un desherbant naturel sur son gazon

Vous pouvez également utiliser un pulvérisateur pour désherber facilement votre pelouse. En effet, il permet une bonne diffusion du désherbant sur les mauvaises herbes. Non seulement la répartition est précise, mais les risques d’éclaboussures sont aussi limités. Cette efficacité est due aux éléments qui le caractérisent, à savoir : un réservoir, un tuyau, une buse, un système de mise sous pression, une gâchette et une lance télescopique. Toutefois, le pulvérisateur se présente sous plusieurs formes et votre choix se fera principalement en fonction de la surface à désherber. 

Pour une pelouse de taille normale par exemple, il vous faut un pulvérisateur à pression d’air préalable de 5 à 10 L environ. Avant de commencer votre désherbage, pensez à vous protéger et à nettoyer le pulvérisateur à l’eau clair. 

Le désherbant est préparé dans un seau par ajout d’eau en respectant une quantité donnée. La préparation est maintenant versée dans le pulvérisateur et les fonctionnalités de ce dernier vous aideront à désherber en un laps de temps. Pour une pelouse de grande superficie, munissez-vous d’un pulvérisateur électrique.

Etape 2 : tondre la pelouse de façon courte

Une tondeuse electrique est en train de tondre la pelouse

Une fois le désherbage effectué, vous devez ensuite passer à la tonte de la pelouse. Toujours dans le but de faire disparaître les mauvaises herbes, on se sert d’une tondeuse pour tondre court. Pour y parvenir, la hauteur de coupe de la tondeuse est réglée à 3 cm. Les racines superficielles maintenant l’humidité à la surface sont éliminées. 

Etape 3 : passer à la scarification

Un jardinier règle son scarificateur electrique

On parle de scarification pour désigner le processus de griffure du gazon servant à retirer n’importe quelle plante nuisible. Ceci étant, les restes d’herbes coupées qui sont désormais des déchets sont débarrassés. Suite à cette aération du sol, la pelouse rénovée peut être plus dense, plus verte et surtout plus résistante.

La scarification se fait à l’aide d’un appareil nommé scarificateur. Il peut être soit manuel, soit motorisé ou encore électrique et chacun d’eux convient à une certaine surface. Par exemple, le manuel, c’est pour une superficie inférieure à 100 m² et l’électrique va jusqu’à 500 m². Vous trouverez sur le marché des modèles de scarificateur dotés d’un système de ramassage pour faciliter le travail.

Par ailleurs, une scarification réussie nécessite la connaissance des règles qui lui sont liées. D’abord, le terrain doit être légèrement humide, c’est-à-dire qu’il ne serait ni détrempé ni trop sec. Aussi, la profondeur de scarification doit se situer entre 2 et 4 mm. Au-delà de ce chiffre, les racines du gazon ont de fortes chances d’être arrachées. Pour éviter que certaines zones ne soient délaissées, vous devez effectuer la scarification par passages croisés. Enfin, il faut impérativement ramasser les déchets en vous servant du bac de ramassage du scarificateur. Si votre appareil en est démuni, vous pouvez vous servir de la tondeuse.    

Etape 4 : ensemencer la pelouse avec un gazon de regarnissage

Des semences pour gazon

Les mauvaises herbes éliminées n’ont pas manqué de laisser de petits trous et de grandes espaces qu’il faudrait recouvrir. À ce niveau, vous devez semer du gazon pour regarnir les surfaces dénudées.

Plusieurs phases sont à suivre pour retrouver votre pelouse pleine et verdoyante.

Phase 1

Sélectionnez pour commencer, un gazon de regarnissage composé de meilleures graminées puis ensemencez-le.

Phase 2

Faites deux passages croisés au niveau des surfaces dénudées pour rendre homogène la répartition des graines.

Phase 3

Épandez du terreau et égalez la couche avec de légers passages de râteau.

Phase 4

Suite à cet ensemencement, faites un passage de rouleau pour tasser les semences, la terre et favoriser ainsi la germination. Les petites zones peuvent être tassées avec les pieds.

Phase 5

Terminez votre travail par un arrosage complet des semis. En gardant le terrain frais, la germination se fera environ dans les 10 jours à venir.

Phase 6

Pour apporter les éléments minéraux essentiels à votre pelouse, vous devez la fertiliser avec un engrais spécial gazon et ceci 4 à 6 semaines après le semi. Choisissez un engrais à libération progressive et à action longue pour garantir un gazon vert et bien dense. Il est important de respecter les doses et les périodes adéquates pour épandre.

🧪Faut-il utiliser un désherbant avant de semer du gazon ?

Oui ! Sachez que pour refaire une pelouse, le semi du gazon nécessite un désherbant. Bien évidemment, il ne s’agit pas des désherbants naturels utilisés lors du désherbage des mauvaises herbes.

Ces derniers servent uniquement à faciliter le déracinement des adventices lors de la première étape de rénovation de pelouse. Le désherbant dont il est question à ce niveau survient lors de la phase de préparation du terrain où il faudrait condamner la pousse des végétaux audacieux. Un désherbant à permanence courte fera l’affaire, mais retenez que sa durée d’action dans le temps est limitée.

Pour détruire les mauvaises herbes efficacement, utilisez un produit systémique à base de Glyphosate. Cette substance pénètre totalement la plante et est absorbée par les feuilles allant même jusqu’aux racines.  

Retour haut de page