Sommaire

Partager l'article
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest

Fumagine : lutter naturellement contre son apparition avec la bouillie bordelaise

La fumagine est une maladie cryptogamique présente dans les vergers

Maladie fongique des plantes due aux champignons de la famille des Dothideales, la fumagine tire son nom de la fumée, en raison du dépôt noir sur les feuilles la caractérisant. En effet, elle se présente comme un dépôt d’une sorte de suie noire sur le dessus des feuilles.

Son apparition sur les cultures est le résultat des actions de parasites et ravageurs des plantes tels que les pucerons et les cochenilles. Ainsi, pour lutter contre cette maladie fongique, il faut prioritairement s’attaquer aux ravageurs causant sa prolifération.

Au nombre des traitements préventifs de cette maladie cryptogamique, la bouillie bordelaise s’avère particulièrement efficace.

☠️Présentation de la fumagine

La fumagine est une maladie qui se caractérise par l’apparition d’un feutrage noir sur le dessus des feuilles. Ce feutrage charbonneux rappelle la suie et est en fait un complexe de moisissures saprophytes.

Bien connue des jardiniers, cette maladie fongique n’est pas vraiment grave en elle-même, mais représente la conséquence d’une attaque d’insectes parasites et ravageurs. En effet, lorsque vous grattez le feutrage noirâtre avec une éponge ou même vos ongles, la fumagine part, et vous constatez que les tissus de la plante ne seront pas abîmés.

Les insectes parasites sont plus gênants et ont un effet dévastateur sur les cultures. Il s’agit principalement des cochenilles et des pucerons qui font le plus de ravages sur une grande variété de plantes.

Ainsi, les spores des champignons comme le Fumago salicina ou le Capnodium oleaginum ou Fumago salicina se développent sur le miellat sucré des insectes ravageurs mentionnés plus haut.

Besoin d’un pulvérisateur à dos ?

Retrouvez dès maintenant notre guide pour choisir votre pulvérisateur à dos au meilleur prix.

Cette maladie est, en fait, un indicateur de la présence de parasites et ravageurs dans vos jardins et potagers, à l’inverse du mildiou, de l’oïdium, de la moniliose. Tout comme la fumagine, ces maladies fongiques se développent de façon autonome sur les cultures. Elles peuvent également occasionner en soi un danger pour les cultures et pour la santé en cas d’ingestion des fruits.

Comment reconnaître la fumagine ?

Des tâches noires sur les feuilles révèlent une fumagine

Le principal symptôme de la fumagine est l’apparition de feutrage poudreux noirâtre et charbonneux. Ce feutrage est dû principalement à la présence d’aleurodes, pucerons, cochenilles et autres insectes parasites sur la plante.

Ces ravageurs produisent un miellat sucré et collant qui permet au champignon de se développer rapidement sur les feuilles, formant ainsi la couche charbonneuse.

Quels risques pour la plante ?

Rarement dangereuse pour la plante, la maladie entraîne néanmoins la réduction de la photosynthèse lorsqu’elle recouvre tout le feuillage par une grande épaisseur. Ainsi, elle est susceptible d’entraîner l’asphyxie de la plante qui finira par mourir. Toutefois, dans une grande majorité des cas, les dépôts noirs ont des effets néfastes très limités.

Quand apparaît la fumagine

La fumagine se développe rapidement lorsque les conditions climatiques sont favorables à la prolifération des champignons, mais également et surtout favorables à la croissance des insectes ravageurs. Ainsi, en temps sec humide et chaud, vous aurez plus de risque de voir apparaître sur le feuillage de vos plantes le feutrage charbonneux caractérisant cette maladie.

De même, le ralentissement de la croissance des taches noirâtres n’est pas principalement lié à la prolifération du champignon, mais plutôt des pucerons et cochenilles qui ont parasité vos cultures.

Quels végétaux sont susceptibles d’attraper la fumagine ?

Tâches noires sur feuille

De nombreuses variétés de végétaux sont susceptibles d’être touchées par la fumagine. Ainsi, on retrouve les arbres fruitiers tels que l’olivier, le poirier et les pommiers. De même, les plantes de terre de bruyère comme le camélia, l’hortensia et le rhododendron peuvent être affectées par les insectes qui favorisent la prolifération de la maladie fongique.

Enfin, les plantes de potager (courgette, tomate), les arbustes ornementaux (rosier, laurier-rose) et même les agrumes (oranger, citronnier) sont particulièrement sensibles à la fumagine. 

Qu’est-ce qui provoque la fumagine ?

La fumagine est principalement causée par la présence d’insectes et de parasites ravageant presque toutes les variétés de plantes. Il s’agit notamment des pucerons, des aleurodes et des cochenilles.

Ces parasites produisent un miellat sucré et collant favorisant un environnement propice au développement du champignon responsable de la maladie. En se déposant sur les feuillages, les spores du champignon créent une couche charbonneuse rappelant la suie.

Pourquoi la bouillie bordelaise prévient efficacement contre l’apparition de la fumagine

Les traitements préventifs à la bouillie bordelaise permettent de lutter efficacement contre un large spectre de champignons. En effet, ces effets antifongiques que lui apporte le cuivre qu’il renferme permettent de stopper le développement des spores de beaucoup de champignons.

C’est pourquoi il est vivement conseillé d’avoir recours à la bouillie bordelaise pour lutter efficacement contre la fumagine. Mais attention, l’utilisation du fongicide nécessite, au préalable, de déterminer la raison pour laquelle le champignon prolifère dans la plantation. Vous pourrez ainsi mieux traquer les insectes responsables.

Produit composé de sulfate suivre chaux, la bouillie bordelaise est homologuée dans l’agriculture biologique qui lutte efficacement contre la dissémination des spores. Elle est ainsi la meilleure alliée des jardiniers lorsqu’il s’agit de protéger efficacement potager, jardin et verger contre tout type de maladies fongiques.

À côté de la bouillie bordelaise, des fongicides aussi efficaces peuvent être utilisés pour faire face aux invasions et attaques de champignons, parasites et ravageurs dans vos plantations. Ainsi, le purin d’ortie peut être utilisé pour lutter contre la fumagine. Également, une décoction de prêle ou le savon noir sont des alternatives efficaces à la bouillie bordelaise.

Les meilleurs produits pour prévenir l’apparition de la fumagine

⚙️Comment et quand traiter la fumagine avec la bouillie bordelaise ?

Un homme pulvérise de la bouillie bordelaise sur ses plants de tomates

L’application de bouillie bordelaise dans le traitement de la fumagine se fait principalement par pulvérisation. Ainsi, au début de l’automne, vous pouvez commencer la pulvérisation de bouillie bordelaise afin d’empêcher l’hibernation des spores. Pulvérisez donc la bouillie bordelaise au pied des plants afin de vous assurer d’éviter la survie des champignons au printemps venu.

Puis, par quinzaine, l’application de la bouillie bordelaise doit se faire en considération des jours de pluie. Préférez les pulvérisations durant les jours sans pluies. Vous devez recommencer au lendemain de pluies si elles sont intervenues dans l’intervalle de deux semaines.

Mais attention, il faut bien respecter le dosage écrit sur le guide d’emploi, car en raison du cuivre toujours, ce produit peut occasionner l’appauvrissement des sols. Aussi, lorsque vous êtes à proximité d’un cours d’eau, l’utilisation excessive de bouillie bordelaise peut représenter un danger pour la santé.

Le traitement de la fumagine avec la bouillie bordelaise vise à limiter la prolifération du champignon qui en est responsable. Elle n’a donc aucun effet sur les insectes suceurs et piqueurs qui favorisent l’installation du champignon.

Pour lutter contre les ravageurs des plantes, des méthodes de prophylaxie sont plus indiquées. Ainsi, il faut introduire dans la plantation des auxiliaires du jardin qui se délectent des insectes à l’origine de la fumagine. Par exemple, vous pouvez placer un hôtel à insectes.

En outre, inspectez régulièrement toutes les surfaces de la plante afin de dénicher les insectes. Pour ce faire, examinez soigneusement tiges, fleurs et même dessous de feuilles.

Lorsque vous constatez l’apparition de suie, il est important de gratter la croute noirâtre afin de permettre au feuillage de respirer. Cela permet également d’éviter que la plante soit étouffée, et au final occasionne le jaunissement de la plante, puis à la longue la chute des feuilles.

Autres solutions naturelles pour prévenir l’apparition de la fumagine

Le développement du champignon responsable de la fumagine peut se montrer particulièrement rapide lorsque aucune mesure n’est prise. C’est pourquoi il est important de prendre rapidement des mesures préventives adaptées dès l’apparition des premiers symptômes. Si vous souhaitez préserver vos sols de l’effet du cuivre, vous pouvez opter pour des alternatives naturelles à la bouillie bordelaise.

Astuce N°1 : lutter contre les pucerons et cochenilles

La cochenille

La première astuce consiste à lutter contre les pucerons et cochenilles avec de l’eau savonneuse, le savon noir ou le savon de Marseille par exemple. Fondu dans de l’eau pour être vaporisé sur les cultures, le savon noir empêche efficacement les pucerons de se poser sur les feuilles.

Aussi, l’introduction de coccinelles dans vos jardins permet de protéger les plantes des ravageurs. En effet, les coccinelles sont particulièrement friandes de larves de pucerons. Ainsi, elles débarrassent potager et plantations de tous ses parasites.

Astuce N°2 : planter des espèces répulsives

La lavande est un excellent répulsif naturel

Aussi, vous pouvez planter des espèces répulsives telles que la lavande ou même les œillets d’Inde afin de lutter contre les invasions de pucerons. En effet, l’odeur de ces plantes a un effet répulsif sur les parasites. Vous pouvez également planter, à distance raisonnable de vos plantes, des capucines qui vont attirer les parasites qui en raffolent. Ainsi, ils épargneront vos plantations.

Astuce N°3 : misez sur le purin

Enfin, le purin d’orties ou de rhubarbe représente de parfaits moyens de lutter contre les pucerons et cochenilles. Ce sont des produits 100 % bio qui se préparent facilement.

♻️La fumagine est déjà là : voici comment l’éradiquer naturellement.

Lorsque vous aurez éliminé de votre plantation tous les insectes responsables de la prolifération de la fumagine, nettoyez les feuilles touchées et supprimez les rameaux malades. Le nettoyage du feuillage doit se faire en raison de l’ampleur du feutrage, soit par pulvérisation ou simplement avec une éponge. Utilisez, pour la tâche, du savon noir, de l’eau claire et une cuillère à soupe d’huile végétale.

Retour haut de page