Sommaire

Partager l'article
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest

Guide : Traiter l’olivier avec la bouillie bordelaise

Traiter l'olivier avec de la bouillie bordelaise

Arbre fascinant dont la silhouette noueuse a toujours évoqué le soleil, l’olivier est un arbre à fruits au feuillage persistant, gris vert qui rappelle la chaleur de l’enfance. L’un des plus beaux arbres du monde, l’olivier offre un fruit, l’olive, d’un délice raffiné et une huile considérée comme parmi les plus pures pour l’alimentation de l’Homme.

Arbre emblématique des régions de la Méditerranée, l’olivier se développe sur des terrains rocailleux et secs. Il s’agit d’un arbre fruitier gris aux allures originales de contorsionniste. Particulièrement résistant aux conditions climatiques, il ne supporte néanmoins pas les températures dépassant -10 °C.

Pour cultiver l’olivier, il faut un traitement spécifique et rigoureux pour le protéger de champignons, maladies et parasites. Au nombre des traitements apportés à l’olivier, il y a la bouillie bordelaise.

Découvrez nos conseils d’experts pour traiter l’olivier avec la bouillie bordelaise.

🌱L’olivier, l’un des plus nobles des arbres fruitiers

L’olivier est un arbre autostérile. Il vous faudra alors choisir des plantes hybrides autofertiles pour la culture de l’olivier dans votre jardin. À défaut, nous vous conseillons de planter des variétés pollinisatrices. L’importance économique de l’olivier est indéniable en raison des olives prisées en cuisine pour leur huile. En effet, les olives sont riches en acide oléique mono-insaturé, favorisant la formation de bon cholestérol.

De plus, sans oublier que l’huile d’olive combat les troubles digestifs, il est à noter qu’elle stimule la production de bile et contribue à son évacuation normale. Les feuilles d’olivier, quant à elles, sont efficaces pour lutter contre l’hypertension artérielle, favorisant ainsi le fonctionnement optimal du système cardiovasculaire. Également, les feuilles d’olivier ont des vertus digestives, hypoglycémiantes et diurétiques.

Au plan nutritionnel, les olives sont des fruits riches en calcium en vitamines C, PP, B1 et B2. Ce sont également des fruits très caloriques avec environ 224 kcal par 100 g.

Besoin d’un pulvérisateur à dos ?

Retrouvez dès maintenant notre guide pour choisir votre pulvérisateur à dos au meilleur prix.

S’il est vrai que l’olivier est un arbre particulièrement résistant, durant sa jeunesse, il est important que vous lui apportiez un traitement adéquat afin de développer son système racinaire. Toutefois, faites attention à ne pas trop biner au pied des plants au risque d’abîmer les racines qui sont encore superficielles.

Le jeune olivier a besoin de taille au printemps afin de supprimer les branches stériles ou inesthétiques, bien que vous puissiez le conduire en bonsaï. L’olivier doit être planté en pot, en dehors des zones méditerranéennes, afin de le rentrer facilement en serre durant l’hiver. Aussi, devrez-vous le préserver des différents parasites et maladies attaquant bois et feuillage.

☠️Les maladies de l’olivier

L’olivier est un arbre fruitier sujet à deux principales maladies récurrentes, à savoir la fumagine et le cycloconium. En dehors de ces principales maladies de l’olivier, il subit les attaques de parasites et autres insectes qui affectent son bon développement.

Les maladies récurrentes de l’olivier

Comme annoncé plus haut, il s’agit principalement de la fumagine et du cycloconium.

La fumagine

La fumagine est une maladie de l’olivier encore connue sous le nom de noir de l’olivier et causé par différents champignons. Elle est caractérisée par un dépôt noirâtre, ayant l’aspect de la suie, qui recouvre la surface des feuilles et même celle des bois. Généralement, la fumagine s’accompagne d’une forte présence de gouttelettes collantes de miellat et de cochenilles.

En recouvrant la surface du feuillage de l’olivier, la fumagine empêche les échanges gazeux de l’olivier et la photosynthèse. Ainsi, la croissance de l’arbre est réduite, et la production d’olives entravée.

Le développement de cette maladie affaiblit grandement des oliviers déjà touchés par les cochenilles noires de l’olivier. Les cas les plus sévères entraînent la défoliation des arbres.

La fumagine est principalement due à la prolifération de cochenilles noires de l’olivier, et il est donc important de limiter les facteurs favorisant leur installation. La cochenille noire de l’olivier prolifère lors de l’absence de tailles ou lorsqu’elles sont trop espacées ou lorsque l’espacement entre les frondaisons des arbres est insuffisant. Aussi, une fertilisation azotée excessive et une forte humidité en été sont des facteurs favorisant la prolifération de cochenilles noires de l’olivier.

L’œil de paon

Maladie oeil de paon sur une feuille d'olivier

L’œil de paon, encore connu sous le nom de cycloconium, est une maladie due au champignon Spilocaea oleaginum. C’est une maladie spécifique de l’olivier. Le cycloconium se manifeste par l’apparition de taches sur la face supérieure des feuilles. Ces taches évoquent l’œil des plumes du paon et sont formées de cercles concentriques de couleur verte ou noire. Au fil du temps, elles deviennent jaunes puis marron.

Le cycloconium est une maladie qui provoque la chute des feuilles et perturbe la photosynthèse. Par conséquent, elle a un effet néfaste sur le rendement de la production des olives et surtout leur teneur en huile.

Les autres maladies dues aux parasites

À côté des maladies récurrentes de l’olivier, des parasites causent occasionnellement des dégâts sur les arbres et les olives. Il s’agit essentiellement de la mouche de l’olivier et d’autres parasites occasionnant des maladies cryptogamiques.

La mouche de l’olivier

La mouche de l'olivier

La mouche de l’olivier, sous la forme larvaire, provoque le plus de dégâts sur les arbres fruitiers. La mouche occasionne la chute prématurée des olives et aussi une grande altération de la qualité de l’huile d’olive. En effet, le développement de la larve se fait à l’intérieur du fruit et occasionne sa chute précoce ou son altération du fait des déjections de la larve.

Sous la forme de pupe, la mouche arrive à traverser l’hiver en restant enfouie à quelques centimètres sous le sol proche du pied des arbres. Toutefois, la pupe survit très rarement à des températures en dessous de 0 °C. Les premières couches adultes émergent dès la fin de février lorsque les températures deviennent plus douces. La mouche peut ainsi parcourir, en un jour, des dizaines de kilomètres.

L’été, la mouche pond les premiers œufs lorsque les olives ont environ 10 mm de longueur. Elle peut pondre jusqu’à 500 œufs en l’espace de quelques jours, mais un seul œuf par olive.

La verticilliose

La verticilliose est une maladie cryptogamique de l’olivier causé par le Verticillium dahliae. Il s’agit d’un champignon ascomycète présent dans de nombreux sols et infectant un grand nombre de variétés de plantes. Certaines plantes véhiculent le champignon, contribuant ainsi à sa prolifération et à la contamination d’autres espèces, notamment les plantes voisines. La verticilliose provoque de graves dégâts sur l’olivier.

En fonction de la sensibilité de l’arbre et du type de terrain, les dégâts de la verticilliose peuvent consister en la nécrose de quelques rameaux ou la mort de l’arbre.

Le Verticillium dahliae arrive à résister dans le sol plusieurs années avant de se propager par le biais de plantes vectrices. Ainsi, il arrive qu’à chaque printemps, les arbres soient contaminés à nouveau. Il est donc important de mener des traitements préventifs et surtout procéder à l’élimination des plantes vectrices.

Pourquoi utiliser de la bouillie bordelaise sur l’olivier ?

La bouillie bordelaise, à base de sulfate de cuivre et de chaux, est un des traitements de prévention très efficaces pour protéger les oliviers de la fumagine et de l’œil de paon. De plus, ce mélange à base de sulfate de cuivre et de chaux protège l’olivier des attaques des mouches et même des cochenilles. En effet, les traitements à base de cuivre, sont particulièrement recommandés dans l’agriculture biologique en vue de protéger les plantes des principales maladies cryptogamiques.

Tous les secrets de la bouillie bordelaise

Nous avons créer pour vous le guide ultime de la bouillie bordelaise : utilisation, dosage, equipement, danger, type de plantation, efficacité.

La bouillie bordelaise est disponible dans les boutiques spécialisées dans les traitements pour plantes, sous la forme de poudre de couleur bleue qui peut être mouillée. Elle doit être dosée à raison de 10 g par litre d’eau pour le traitement de l’ensemble des ramures de l’arbre. Prenez soin d’éviter le surdosage de bouillie bordelaise, car un excès de cuivre dans le sol pourra l’affaiblir.

Les meilleures ventes de bouillie bordelaise

⚙️Comment traiter les oliviers avec de la bouillie bordelaise ?

Traiter un olivier avec de la bouillie bordelaise

Utiliser de la bouillie bordelaise pour protéger ses oliviers doit commencer dès le début du printemps et à l’automne par pulvérisation de l’ensemble de l’arbre. Ces traitements de précaution sont indispensables pour éviter tout risque de contamination aux maladies cryptogamiques.

Toutefois, bien que recommandée dans l’agriculture biologique, la bouillie bordelaise est, quand même, un fongicide irritant pour la peau, les muqueuses et les yeux. Aussi, il s’agit d’un produit très toxique lorsqu’elle est inhalée. Il faudra alors impérativement prendre de grandes précautions tant sur le matériel que sur les conditions climatiques avant de pulvériser la bouillie bordelaise sur vos oliviers.

Une fois les précautions prises, pulvérisez de sorte à créer un brouillard couvrant l’ensemble du feuillage de votre olivier.

Les meilleurs pulvérisateurs à dos pour grands espaces

Quand mettre de la bouillie bordelaise sur l’olivier ?

Fongicide utilisé en vue des traitements de prévention de l’olivier contre les maladies et parasites, la bouillie bordelaise doit être appliquée dès l’automne. La solution à base de sulfate de cuivre et de chaux permet d’éradiquer pupe, spores et champignons depuis leurs foyers d’hibernation. Ensuite, durant le printemps, les pulvérisations devront reprendre, mais en espaçant les applications de bouillie bordelaise de quinze jours au moins.

Toutefois, il faut toujours rappeler que pulvériser la bouillie bordelaise sur les oliviers n’est qu’une prévention et n’a pas d’efficacité lorsque la mouche de l’olivier ou la verticilliose s’est installée.

En conséquence, si taches, œil de paon, trous sur les olives s’installent, vous devez nécessairement, en lieu et place des pulvérisations, procéder à un traitement curatif. Ce traitement peut consister en l’arrachage des branches et feuilles mortes et leur élimination.

Pour l’élimination, vous pourrez brûler toutes les parties atteintes après les avoir coupées. Aussi, en vue d’endiguer la prolifération des contaminations, vous pourrez procéder à un paillage du sol.

Retour haut de page