Sommaire

Partager l'article
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest

Les précautions à prendre avant d’utiliser un pulvérisateur

Un homme protégé par une combinaison de protection pulvérise un extérieur

Afin de rapidement traiter une surface de votre jardin, potager ou même verger, les pulvérisateurs sont des équipements ou appareils particulièrement efficaces qui propulsent pesticides et produits phytosanitaires.

Constitué d’une lance reliée à un réservoir, cet équipement de jardin vous permet de couvrir une superficie plus ou moins vaste en fonction de la taille du réservoir. Agissant comme un pistolet à peinture, il suffit d’exercer une pression sur la gâchette pour faire expulser le liquide contenu dans le réservoir. Pour certains produits, en lieu et place de liquide, il s’agit plutôt de gaz sous pression.

Toutefois, l’usage de pulvérisateur, en raison de la nature des produits qu’il contient, doit se faire en respectant certaines précautions. Lesdites précautions visent à apporter un contrôle et une sécurité complète dans les traitements par application des produits.

Tour d’horizon des différentes précautions et dispositions à prendre avant d’utiliser un pulvérisateur.

☠️Les risques physiques liés à l’usage d’un pulvérisateur

Qu’il s’agisse de simple pistolet ou de pulvérisateur de grande capacité, il est important de prendre des dispositions de sécurité afin d’éviter tout contact avec les produits chimiques qu’il contient. De plus, ces mesures de précaution visent un contrôle complet de la pulvérisation.

Dangers encourus

Pour les surfaces d’accès difficiles, il est le plus souvent utilisé une pulvérisation jet afin d’avoir un bon contrôle du désherbage et des traitements de cultures. Les grandes superficies, quant à elles, bénéficient d’un traitement aérien ou avec des buses pulvérisation.

Besoin d’un pulvérisateur à dos ?

Retrouvez dès maintenant notre guide pour choisir votre pulvérisateur à dos au meilleur prix.

Cela occasionne très fréquemment une exposition aux produits phytosanitaires qui a lieu lors de la préparation bouillie et du remplissage du réservoir du pulvérisateur. De même, certaines défaillances ou certains manques de praticabilité de l’équipement (en fonction des types de pulvérisateurs) peuvent occasionner des dangers pour la santé humaine.

Ainsi, différents types pulvérisateurs peuvent présenter des défauts d’étanchéité. Également, dans les soins de nettoyage de l’appareil et équipements pour une application optimale des liquides phytosanitaires, vous pouvez vous retrouver exposés à une contamination directe.

S’il est vrai que les produits phytosanitaires pulvérisés soignent les espèces végétales, sauvant ainsi vos plantations, ils demeurent des substances chimiques qui peuvent être nocives pour la santé humaine. En effet, pesticides et autres produits chimiques sont responsables d’un grand nombre de pathologies affectant le système respiratoire, ORL et même ophtalmologique.

Astuce

Prenez toujours soin de porter des combinaisons de protection pour éliminer tout risque de contact direct avec la peau, les yeux et les muqueuses. Lunettes, gants, chaussures doivent être un réflexe lorsque vous pensez travail, équipement, protection.

Par ailleurs, le contact de ces produits avec la peau, leur ingestion ou inhalation peuvent entraîner des lésions cutanées et des troubles neurologiques et digestifs. Une intoxication chronique à ces produits peut enfin entraîner, dans le pire des cas, le développement de cancers, des anomalies génétiques et même un dysfonctionnement des fonctions de reproduction.

Au vu de tous ces risques, prenez soin de garder ces produits hors de la portée des enfants, surtout à la maison. Disposez-les en hauteur sur le mur lorsque vous en faites usage à l’extérieur.

Les équipements de protection utilisés pour les pulvérisations

Face à tous les risques physiques encourus lors des traitements, il est important d’avoir des équipements de protection individuelle et de les porter convenablement avant tout traitement.

En effet, ces équipements servent à protéger toutes les parties du corps qui présentent le plus de risque d’être en contact avec les produits phytosanitaires. Cela concerne tant la phase de préparation de bouillie que les travaux de pulvérisation.

À combiner avec vos vêtements, ces équipements sont, en général, composés de :

  • Tablier en vue surtout de la préparation de la bouillie ;
  • Bottes ou des chaussures imperméables ;
  • Combinaison ;
  • Gants ;
  • Lunettes ;
  • Masque, etc.

Chacun de ces éléments a pour but d’apporter une protection à une zone particulière de votre corps. Lorsqu’il s’agit de traiter de grandes surfaces avec un appareil adapté, préférez toujours des combinaisons dotées d’une doublure en mousse au-dessus des vêtements.

La protection des yeux et voies respiratoires

Au moment de la préparation de la bouillie, il est très important de vous protéger les yeux. Le produit chimique étant, en effet, fortement concentré, il y a des risques qu’à tout moment, il entre en contact avec les yeux, créant ainsi des irritations et conjonctivites. Ces accidents, dans les cas les plus graves, peuvent entraîner des troubles, voire une perte définitive de la vue.

Pour éviter cela, il est important de protéger vos yeux avec un équipement qui garantit une protection latérale optimale du champ de vision. De plus, vos lunettes de protection doivent être compatibles avec un masque respiratoire ou les lunettes de vue.

Les meilleurs protections pour les yeux et voies respiratoires

La protection de la peau

Principale voie de contamination, la peau occasionne une pénétration directe ou indirecte des produits chimiques par absorption. Il est donc indispensable de la protéger afin d’éviter toute absorption dans l’organisme.

C’est pour cela que les gants de protection doivent être portés dès le début des travaux, avant même de se diriger dans le local de stockage des pulvérisateurs.

Les gants en nitrile à longues manchettes sont les plus indiqués pour la manipulation de produits phytosanitaires et autres produits chimiques. Ce type de gant est bien indiqué en raison de sa robustesse.

Par contre, pour des opérations demandant de la dextérité, telles que le débouchage de buses, lors des travaux d’entretien et de lavage, des gants fins jetables sont plus recommandés. Préférez également les gants fins en nitrile toujours pour leur bonne robustesse. Il en est de même pour le lavage des buses, quel que soit leur type.

Les meilleurs protections pour la peau

💣Les risques écologiques liés à l’utilisation de pulvérisateur

Certains produits phytosanitaires sont très dangereux pour l'homme

Les produits utilisés dans le traitement des arbres fruitiers et autres espèces végétales pour lutter contre leurs maladies cryptogamiques et nuisibles ont une incidence négative sur les écosystèmes.

En effet, bien que certains soient autorisés dans l’agriculture biologique comme la bouillie bordelaise, un surdosage présente des effets très néfastes sur les sols. Par exemple, la bouillie bordelaise, mixture composée de sulfate de cuivre et de chaux, peut occasionner un appauvrissement des sols en raison de l’action du cuivre qu’elle contient.

Il en est de même pour d’autres produits tels que la décoction de prêle et le purin d’ortie. Ces produits sont disponibles dans les commerces en forme de gaz sous pression, de liquide ou même de solide. Dans ce dernier cas, il s’agit de granulés ou de poudre. Souvent, il faut les diluer dans de l’eau pour atteindre le dosage requis. Veillez à réaliser cette étape en toute sécurité.

L’impact des produits pulvérisés sur l’environnement se manifeste principalement par une intoxication directe ou même indirecte des sols et organismes à court terme. L’action dévastatrice de surdosage se traduit par une baisse significative de l’offre de nourriture pour les insectes, jeunes pousses et même pour les adventices.

En outre, il est à noter des dysfonctionnements importants sur le cycle de reproduction de certaines espèces végétales et animales comme les petits rongeurs et les ruminants.

Enfin, les traitements à proximité de cours d’eau peuvent entraîner une contamination des nappes phréatiques, souillant ainsi dangereusement l’eau.

🔧Les risques mécaniques liés à l’utilisation de pulvérisateurs

Comme mentionné haut, il existe différents types pulvérisateurs : pulvérisateur à dos, pour toiture, à jet, pistolet, buses, etc. En fonction de leur mode de fonctionnement, vous pourrez rencontrer des pannes mécaniques, surtout lorsque ces pulvérisateurs manquent d’entretien. Également, au-delà de l’entretien, le simple lavage des buses et pistolets peut se révéler assez délicat et nocif pour la santé tout comme pour l’environnement.

C’est à ce niveau que les risques se révèlent plus ou moins élevés en raison des résidus de produits demeurant dans les zones difficiles d’accès.

Retour haut de page