Sommaire

Partager l'article
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest

Guide : Traiter les rosiers avec la bouillie bordelaise

De belles roses traitées avec de la bouillie bordelaise

Reine des fleurs embaumant magnifiquement le jardin, la rose est une plante appréciée depuis le Moyen-Âge. En effet, les tout premiers plants de rosiers proviennent d’Orient et ont été apportés par les Croisés à l’époque médiévale. Depuis, de nouvelles variétés ont été créées, installant de fait une distinction entre les roses modernes, dont la première variété est La France, et les roses anciennes.

Les rosiers sont des plantes qui apprécient bien l’exposition aux rayons du soleil. Toutefois, ils nécessitent d’être placés à l’abri du vent. Ils se développent bien dans une terre riche, argileuse et possédant un bon drainage.

Pour avoir des plants bien jolis dans votre jardin, il est important d’apporter à vos rosiers des traitements soigneux qui les protégeront des maladies. Les rosiers sont, en effet, sujets à bon nombre de maladies cryptogamiques.

Au nombre des traitements à apporter à vos plantes, la bouillie bordelaise est une solution bien efficace, recommandée dans l’agriculture biologique.

Nos conseils pour efficacement allier bouillie bordelaise rosier.

🌱Présentation des rosiers

Arbustes du genre Rosa, les rosiers sont de la famille des Rosaceae, et produisent une fleur dont la beauté est très appréciée : la rose des jardins. Les rosiers existent en différentes couleurs, allant du blanc au pourpre en passant par toutes les nuances intermédiaires comme le jaune et le rose.

En plus, son sublime parfum, libéré au printemps, lui a permis de gagner, sans conteste, le titre de reine des fleurs. En effet, c’est la plante à fleurs la plus cultivée au monde, à un point où les rosiers sont des plantes inévitables dans le jardin. De plus, les bouquets de roses sont une réelle institution aussi bien pour les plaisirs quotidiens que pour le romantisme.

La culture de ses plantes a connu une hybridation dès le début du 19e siècle, laquelle hybridation a donné naissance à plus de 3 000 variétés dans le monde. Toutefois, à l’image de l’églantier, il existe encore, de nos jours, des rosiers à l’état sauvage, qui comptent, en général, cinq pétales.

En conséquence, nous pouvons distinguer :

  • les rosiers à fleurs groupées qui sont généralement utilisés pour les massifs et les bordures ;
  • les rosiers arbustifs qui servent souvent de haies, avec une hauteur pouvant atteindre 4 m ;
  • le rosier grimpant généralement utilisé sur un mur ou une tonnelle ;
  • les rosiers buissons à grandes fleurs, les plus utilisées dans le commerce horticole ;
  • les rosiers miniatures n’excédant pas 40 cm, généralement cultivés en pot ;
  • les rosiers couvre-sol généralement utilisés pour orner un muret ou un talus.
Besoin d’un pulvérisateur à dos ?

Retrouvez dès maintenant notre guide pour choisir votre pulvérisateur à dos au meilleur prix.

Tous ces types de rosiers se répartissent en deux catégories principales en fonction du type de floraison. En effet, la première regroupe les rosiers remontants. Ils fleurissent généralement aux gelées, dès le mois de mai. Ensuite, il y a les rosiers non remontants, à floraison unique, mais très abondante.

Il est important de souvent procéder à la taille de vos plants de rosiers et surtout de bien les entretenir afin d’éviter qu’ils soient affectés par différentes maladies.

☠️Les maladies des rosiers

Les maladies du rosier les plus récurrentes sont l’oïdium, la rouille et le marsonia. La première est encore appelée blanc du rosier, et la troisième est caractérisée par l’apparition de taches noires sur le feuillage.

La plupart de ces maladies sont dues à des champignons qui se développent par des spores. C’est pourquoi on parle souvent de maladies cryptogamiques des rosiers.

Les différentes maladies des rosiers

Les rosiers sont généralement confrontés à trois principales maladies cryptogamiques, mais d’autres maladies peuvent être causées par des parasites ravageurs tels que les pucerons.

Le marsonia

Des tâches de marsonia sur une feuille

Causée par différents champignons, le marsonia est une maladie fongique qui se développe généralement en temps de chaleur et de forte humidité. Cette maladie est encore connue sous le nom de maladie des taches noires.

Ce surnom lui vient des taches noires, caractéristiques de la maladie, aux contours filandreux, rondes et bordées d’une auréole jaune. Le marsonia se développe premièrement au niveau des feuilles basses. Le développement de la maladie provoque le jaunissement des folioles atteintes, et aboutit à la chute des feuilles. En effet, au moindre contact, elles se décrochent et tombent au sol.

Une forte attaque peut entraîner la perte de tout le feuillage de vos rosiers après le début du printemps. La chute prématurée des feuilles conduit à un arrêt de la végétation. Lorsque le rosier reprend son développement, c’est un nouveau feuillage qui tend à se former. Cela cause l’atrophie, voire l’arrêt de développement des bourgeons floraux déjà formés.

Le blanc de rosier

Oïdium du rosier

Également appelé oïdium, le blanc de rosier est une maladie fongique des plantes fréquente causée, tout comme le marsonia, par différents champignons. Le principal champignon responsable de l’oïdium chez les rosiers est le Podosphaera pannosa.

Cette maladie cryptogamique des rosiers peut survenir dès le début du printemps et est favorisée par une humidité modérée et une forte chaleur. Lorsque les rosiers sont sous un abri, cela constitue un facteur augmentant les risques de survenance de blancs de rosiers. Ainsi, une sécheresse faisant suite à une forte humidité est la période la plus à risque pouvant occasionner le blanc de rosier.

L’oïdium se caractérise par un feutrage blanc grisâtre tapissant le feuillage, mais aussi les boutons floraux et les jeunes pousses. D’aspect farineux, il attaque les branches, déformant ainsi bourgeons et tiges tendres lors des fortes attaques. Cela affaiblit grandement les rosiers, et les feuilles mortes peuvent entraîner la diminution de la floraison des plantes.

La rouille

Phragmidium mucronatum sur rosier

Tout comme les deux maladies cryptogamiques précédentes, différents champignons microscopiques sont la cause de la rouille chez les plantes. Mais, chaque champignon est spécifique à une espèce végétale donnée. Ainsi, pour les rosiers, la rouille est causée par le Phragmidium mucronatum.

Favorisée en temps chaud-humide et par un espace confiné, la rouille est une maladie fongique qui affaiblit les rosiers.

Caractérisée par de petits points jaune-orangé qui apparaissent sur les feuilles, la rouille présente également des pustules garnissant le revers des feuilles. Elle cause la nécrose des feuilles bien que les plantes atteintes ne soient pas trop affectées. Toutefois, la chute des feuilles qu’elle occasionne rend vos rosiers complètement inesthétiques.

Le traitement des maladies rosiers

La meilleure manière de traiter les maladies cryptogamiques des rosiers est de recourir à un traitement préventif contre le développement des spores et champignons.

Aussi, vous pourrez apporter à vos plantes des soins délicats comme un arrosage régulier et abondant. Ramassez les feuilles mortes et brûlez-les systématiquement afin de limiter les contaminations.

Prenez soin d’inspecter minutieusement les feuilles de vos roses afin de détecter rapidement la moindre attaque. Vérifiez l’aspect des feuilles, examinez la moindre crispation, aussi légère soit-elle. C’est généralement les signes avant-coureurs de maladies cryptogamiques.

Le traitement préventif le plus efficace pour lutter contre les maladies des rosiers est d’utiliser de la bouillie bordelaise.

Pourquoi utiliser de la bouillie bordelaise sur des rosiers ?

La bouillie bordelaise est une solution qui prévient toutes les maladies cryptogamiques des rosiers telles que la rouille, le marsonia et l’oïdium. Mixture à base de cuivre, la bouillie bordelaise doit être utilisée en prévention aux maladies ou comme soin visant à limiter leur propagation. Il ne s’agit donc pas d’un traitement curatif. De plus, la bouillie bordelaise n’est pas efficace contre les principaux ravageurs des rosiers que sont les pucerons verts.

Tous les secrets de la bouillie bordelaise

Nous avons créer pour vous le guide ultime de la bouillie bordelaise : utilisation, dosage, equipement, danger, type de plantation, efficacité.

Les soins à base de cuivre sont les plus efficaces pour lutter préventivement contre le marsonia et le blanc de rosier, principales maladies des rosiers. Mixture d’aspect bleuté, la bouillie bordelaise est composée de sulfate de cuivre et de chaux. La meilleure forme d’utilisation de la bouillie bordelaise sur les rosiers consiste en la pulvérisation sur le feuillage, ce qui permet une bonne pénétration du fongicide. En effet, pulvérisé sur les feuilles, ce fongicide a une meilleure efficacité et empêche la germination des spores sur les branches, feuilles et bourgeons.

La bouillie bordelaise est disponible dans le marché sous forme de poudre mouillable. Pour préparer la solution, il vous faudra diluer 12,5 g de cette poudre bleue dans un litre d’eau. Prenez soin de respecter le dosage, car un excès de sulfate de cuivre peut avoir des effets ravageurs pour votre sol.

Par ailleurs, vous pourrez préparer vous-même de la bouillie bordelaise. Pour ce faire, diluez 200 g de sulfate de cuivre dans 4 litres d’eau. Le mélange doit se faire dans un seau en plastique et jamais dans un seau métallique. Ensuite, dans un second seau, versez 6 litres d’eau dans 300 g de chaux. Puis, mélangez le contenu des deux seaux et laissez reposer pendant 24 heures. Vous obtiendrez ainsi votre bouillie bordelaise faite maison.

⚙️Comment traiter les rosiers avec de la bouillie bordelaise ?

Une femme pulvérise de la bouillie bordelaise sur des rosiers

Utiliser de la bouillie bordelaise pour protéger ses rosiers doit se faire durant les jours sans pluie. Passez le pulvérisateur deux à trois fois par jour par quinzaine.

Veillez bien à éviter le surdosage, car la bouillie bordelaise n’en sera pas plus efficace. De plus, une grande accumulation de cuivre dans le sol peut nuire à la plantation. En effet, c’est un sol vivant qui est le premier garant de la bonne santé de vos rosiers.

En outre, il faut veiller à prendre certaines précautions lors de la pulvérisation de la bouillie bordelaise sur vos rosiers. En effet, il vous faudra porter des gants, un masque et des lunettes de protection afin de vous protéger contre les inhalations accidentelles et les contacts directs avec la peau. Aussi, vous devez respecter le dosage maximal autorisé qui est de 4 g pour 10 m2 dans votre jardin.

Quand mettre de la bouillie bordelaise sur les rosiers ?

La bouillie bordelaise est un fongicide utilisé pour prévenir les maladies cryptogamiques de vos rosiers. Ainsi, le traitement préventif se fait à deux périodes de l’année.

La première pulvérisation doit intervenir juste après la taille de fin de l’hiver, c’est-à-dire en début de printemps. Cette pulvérisation permettra à la bouillie bordelaise d’assainir les écailles de bourgeons et les plaies de taille logeant le plus souvent champignons et spores. Ensuite, vous devez procéder à une pulvérisation régulière du milieu du printemps jusqu’en fin d’été.

Cet entretien régulier permettra de garder vos rosiers sains et en bonne santé. Il faut passer le pulvérisateur environ tous les quinze jours, à raison de 3 pulvérisations au maximum par application.

Toutefois, il est important de toujours préciser que la bouillie bordelaise sur les rosiers est un traitement préventif et n’a pas d’action curative. De plus, elle n’est pas vraiment efficace contre les maladies, même cryptogamiques, attaquant les plants par les racines. En effet, le pulvérisateur n’appliquant la solution que sur les feuilles, les branches et les fleurs, il n’atteint pas le sol, et donc pas les spores qui pourraient s’y cacher.

Foire aux questions

Est-ce que la bouillie bordelaise est toxique sur les rosiers ?

La bouillie bordelaise est un produit accepté dans l’agriculture biologique pour lutter contre les champignons attaquant les plantes. Toutefois, son surdosage peut avoir des effets dommageables sur vos rosiers en raison de l’excès de cuivre. C’est pourquoi il est toujours important de respecter le dosage avant de pulvériser la solution sur vos rosiers. Le dosage recommandé pour le traitement des rosiers est de 12,5 g par litre d’eau.

Est-ce que la bouillie bordelaise est efficace contre les pucerons ?

La bouillie bordelaise est un fongicide composé de chaux et de sulfate de cuivre très efficace dans le traitement préventif des principales maladies cryptogamiques des rosiers. Il s’agit principalement de la marsonia, de l’oïdium et de la rouille. En revanche, cette solution n’est pas indiquée contre les ravageurs des rosiers tels que les pucerons, les chenilles et araignées.

Retour haut de page