Sommaire

Partager l'article
Share on facebook
Share on twitter
Share on pinterest

Mildiou : lutter naturellement contre son apparition avec la bouillie bordelaise

Le mildiou présente des tâches brunes sur les feuilles

Maladie des plantes causée par un champignon appelé Phytophthora infestans, le mildiou se développe principalement au printemps, d’avril à juin. Également, il survient en début d’automne lorsque le climat se fait frais et humide avec des températures de l’ordre de 17 et 25 °C.

Maladie cryptogamique favorisée par l’alternance d’averses et de fortes chaleurs, le mildiou représente un véritable fléau dans le jardin et le potager. En effet, il s’agit d’une maladie fongique affectant une grande variété de plantes qui peut prendre des proportions épidémiques pour certaines cultures vivrières majeures telles que la tomate. De même, la vigne, la pomme de terre ou la courge sont des cultures particulièrement sensibles au mildiou.

Heureusement, il y a des traitements bio pour lutter de façon naturelle contre cette maladie cryptogamique, dont la bouillie bordelaise.

☠️Présentation du Mildiou

Considérée comme l’une des principales maladies cryptogamiques touchant les plantes potagères et les arbres fruitiers, le mildiou peut mettre très peu de temps pour décimer toute une plantation.

Le champignon responsable du mildiou se reproduit grâce à des spores pouvant survivre aux températures froides de l’hiver et infectent les plants avec leur filament mycélien. Ces filaments, pénétrant l’intérieur des tissus végétaux, s’en prennent aux feuilles, aux tiges et aux fruits en les faisant dépérir très rapidement. Ils attaquent même les tubercules dans la terre.

Toutefois, même si le mildiou est l’une des maladies cryptogamiques des cultures potagères et de jardin des plus connues, elle n’est pas la seule à ravager vos plants. En effet, des maladies cryptogamiques comme l’oïdium, la tavelure ou la cloque du pêcher attaquent vos jardins et potagers.

Comment reconnaître le mildiou

Le mildiou est reconnaissable dans les jardins potagers par l’apparition de taches brunes, parfois jaunâtres, sur le haut des feuilles. Ces taches sont dues au mycélium pénétrant le tissu végétal et formant, au début de l’invasion, un duvet blanc recouvrant le feuillage de la plante.

Trace de mildiou sur une feuille

Lorsque aucun traitement n’est apporté pour y remédier, les taches peuvent évoluer et faire pourrir les feuilles, entraînant ainsi leur chute. Ensuite, ces taches se propagent sur toutes les autres parties de la plante, attaquant même fruits et tubercules qui seront menacés à leur tour de pourrir.

Quand apparaît le mildiou ?

L’apparition de mildiou dans le jardin et potager est favorisée par un climat chaud et humide, généralement lorsque le taux d’humidité avoisine les 90 %, voire plus. Les températures considérées comme chaudes sont celles oscillant entre 10 et 25 °C. En conséquence, le mildiou apparaît, le plus souvent, lors de succession de pluies suivies d’épisodes de forte chaleur durant l’été.

Besoin d’un pulvérisateur à dos ?

Retrouvez dès maintenant notre guide pour choisir votre pulvérisateur à dos au meilleur prix.

Toutefois, il arrive que dès le printemps, ou même en automne, le mildiou attaque vos plantations (tomate, pomme terre et courgettes).

Quels sont les végétaux susceptibles d’attraper le mildiou ?

Appellation regroupant un grand nombre de parasites de même famille, il existe un champignon spécifique causant le mildiou à une espèce végétale donnée.

Ainsi, le mildiou est une maladie qui touche une grande variété de plantes cultivées dans le potager et dans le jardin. S’il est plus connu pour s’attaquer à la tomate, d’autres solanacées, comme le poivron, la pomme de terre et l’aubergine, sont également affectées par cette maladie. En fait, il n’existe pratiquement aucune variété de végétaux qui résiste entièrement au mildiou.

Enfin, certaines plantes du potager, telles que le melon, le poireau, le cerfeuil, l’épinard, la vigne et la laitue, sont aussi victimes du mildiou. Cette maladie des plantes touche même des massifs, notamment le tournesol, les pois de senteur et l’alysse odorante.

Qu’est-ce qui provoque le mildiou ?

Connaître les facteurs favorisant l’apparition de mildiou pourra vous permettre de mieux vous préparer pour lutter contre ce fléau.

À l’instar des autres maladies cryptogamiques des plantes comme l’oïdium et la cloque pêcher, le mildiou est essentiellement provoqué par une forte chaleur et un fort taux d’humidité. Ainsi, vos potagers et jardins sont particulièrement sensibles en périodes de fortes pluies durant l’été lorsque la température ambiante avoisine les 20 °C. Le fait que vos cultures soient souvent arrosées par les pluies est un facteur susceptible de provoquer l’apparition de mildiou.

Aussi, ne perdez pas de vue que les spores peuvent survivre à l’hiver dans le sol. En conséquence, dès les premières pluies de printemps et la montée du mercure, le mildiou pourrait faire son apparition dans vos jardins.

Pourquoi la bouillie bordelaise prévient-elle efficacement contre l’apparition du mildiou ?

Des plantations saines traités contre le mildiou

Fongicide polyvalent utilisé depuis très longtemps dans l’agriculture, la bouillie bordelaise est un produit efficace en traitement préventif contre les maladies cryptogamiques des plantes.

Mélange d’eau, de sulfate de cuivre et de chaux autorisé dans l’agriculture biologique, elle est particulièrement efficace contre le mildiou tomate grâce à l’action du sulfate de cuivre sur les spores.

Au-delà d’être un fongicide efficace, la bouillie bordelaise a une action algicide et une action bactériostatique qui lui permettent de lutter efficacement contre les algues et les maladies d’origine bactérienne. Le traitement jardin bouillie bordelaise est, en conséquence, vivement recommandé comme solution sur les plants de tomates, les vignes, les pommes de terre, les oliviers, les courgettes et même les arbres fruitiers (cerisiers).

Tous les secrets de la bouillie bordelaise

Nous avons créer pour vous le guide ultime de la bouillie bordelaise : utilisation, dosage, equipement, danger, type de plantation, efficacité.

Il s’agit ainsi donc d’un traitement efficace pour combattre le mildiou, mais également la tavelure, la cloque du pêcher, l’oïdium, la moniliose, le chancre bactérien ou encore la tache angulaire.

Toutefois, depuis 2006, l’utilisation bouillie bordelaise est rationnée à 6 kg/ha par an. En raison de la nature du cuivre, métal lourd appauvrissant les sols, contenu dans la composition de la bouillie bordelaise, le traitement par bouillie bordelaise ne doit pas être excessif. En effet, l’alliance sulfate cuivre chaux en grande quantité dans les sols peut entraîner une pollution du sol.

⚙️ Comment prévenir l’apparition du mildiou avec la bouillie bordelaise ?

Un homme pulvérise de la bouillie bordelaise sur ses plants de tomates
Un pulvérisateur à dos est idéal pour appliquer votre bouillie bordelaise sur de grandes cultures

La bouillie bordelaise entre dans le traitement préventif de cultures comme les fraisiers, les pommes terre, la vigne et surtout les plants de tomates. Appliquez la bouillie bordelaise dès le début du printemps, c’est-à-dire entre avril et mai. La pulvérisation du fongicide devra se faire par quinzaine. Si vous avez de larges cultures, préférez utiliser un pulvérisateur à dos. Le traitement devra s’arrêter peu de temps avant la période des récoltes.

Pour un traitement sur les arbres fruitiers, l’application de bouillie bordelaise devra se faire dès l’automne, avant la chute des feuilles afin d’éviter que les spores survivent sous terre. Ensuite, appliquez le mélange cuivre chaux dès le début du mois de février, juste après la taille. La bouillie bordelaise protège ainsi les blessures des attaques de champignons et parasites ravageurs.

Mais attention, l’utilisation de bouillie bordelaise en période de floraison doit être évitée, car cela augmenterait les risques de coulure. Aussi, le sulfate de cuivre étant une substance toxique, il ne faut surtout pas pulvériser bouillie bordelaise en excès, au risque d’abîmer, voire tuer les plantes.

Aussi, il est impératif de cesser la pulvérisation, en ce qui concerne en particulier les légumes, au moins un mois avant la récolte, afin d’éviter tout risque sanitaire. Par ailleurs, avant de consommer des produits traités à la bouillie bordelaise, il est très important de les nettoyer abondamment à l’eau claire.

En conséquence, il est important de ne pas exagérer dans l’utilisation de bouillie bordelaise lorsque vous traitez vos cultures pour lutter contre le mildiou. Même si elle est autorisée dans l’agriculture biologique, la bouillie bordelaise peut, en effet, devenir particulièrement néfaste pour les sols en raison du cuivre qu’elle contient comme mentionné plus haut.

Enfin, il existe aussi d’autres solutions naturelles et efficaces pour lutter contre les maladies des plantes telles que le mildiou.

Les meilleures ventes de bouillie bordelaise

♻️Autres solutions naturelles pour prévenir l’apparition de mildiou

En vue d’apporter une bonne prévention pour vos cultures contre le mildiou, vous pourrez principalement disposer les plants de façon pas trop serrée. En effet, comme beaucoup de champignons, celui responsable du mildiou se propage facilement de plante en plante par les airs.

En conséquence, lorsque les pieds de cultures sont trop rapprochés, ils peuvent rapidement être contaminés par des plants malades. Également, prenez soin d’arroser vos plants les matins au lieu du soir afin d’éviter un excès d’humidité.

Il existe des produits permettant un traitement préventif contre le mildiou tels que la décoction de prêle, le bicarbonate soude, le purin d’ortie ou encore le purin de bardane.

En effet, pulvérisez de la décoction de prêle dans la période allant de mai à octobre pour éviter la prolifération des spores. De même, la pulvérisation de purin de bardane sur les racines et le feuillage est une excellente action préventive contre le mildiou. Pour ce faire, laissez, au préalable, fermenter le purin, à raison d’un kilo de bardane pour 10 litres d’eau une semaine, puis filtrez le produit.

Ensuite, vous pourrez pulvériser, mais assurez-vous qu’il soit dilué à 5 %. Enfin, vous avez la possibilité de procéder à un paillage des pieds de vos cultures, surtout la tomate, avec de la bardane pour traiter préventivement contre le mildiou.

Comme traitement curatif contre le mildiou, le bicarbonate de soude est particulièrement efficace. Mais le plus efficace consiste au ramassage et à l’éradication des plants atteints. Il serait également opportun de les brûler afin d’éviter la contamination des plants sains.

FAQ

Est-ce que le mildiou reste dans le sol ?

Même lorsque vous arrachez les pieds attaqués par le mildiou, les spores responsables de cette maladie continuent de vivre dans le sol. Spécialement, lorsque le climat est très pluvieux avec des épisodes de fortes chaleurs, les champignons continuent de proliférer sous terre et se mettent en hibernation durant l’automne.

Est-ce que le mildiou est dangereux pour l’homme ?

Des tomates cerises inféctées par le Mildiou

Les fruits atteints de mildiou sont toujours comestibles, sans grand danger pour l’homme. Lorsqu’ils sont profondément atteints, ils laissent un goût désagréable en bouche. Mais lorsque la contamination est superficielle, ils sont mangeables sans danger. En conséquence, une tomate touchée par le mildiou peut être parfaitement mangeable en supprimant simplement les lésions avec un couteau.

Retour haut de page